jeudi 30 mai 2019


Image associée

Mais je porte accroché au plus haut des entrailles
À la place où la foudre a frappé trop souvent
Un cœur où chaque mot a laissé son entaille
Et d'où ma vie s'égoutte au moindre mouvement

Pierre Reverdy 
  

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire